INFORMATION GENERALE

SUR LE D.E.A. de MATHÉMATIQUES PURES

(DEA commun Orsay - Ecole Polytechnique - ENS Ulm)


Réunion d'information sur le D.E.A. de Mathématiques Pures aura lieu le mardi 16 septembre à 16h30, à l'Université Paris-Sud, Orsay, bâtiment 425, salle 121-123.   Les cours débuteront le 6/10/2003
Pour le second semestre les cours reprendront le 9/02/2004


| Les cours | Modalités de contrôle des connaissances | Candidature et inscription | Bourses |
Programme des cours (2004-2005)   |   Les horaires(2003-2004)      Détails des cours (2004-2005)|


Responsable : Professeur E. ULLMO
Le DEA est une formation en un an qui accueille les étudiants de tous pays titulaires d'une maîtrise de mathématiques (ou d'un diplôme de mathématiques correspondant à 4 années d'études universitaires), les (élèves) ingénieurs des grandes écoles, etc...

Pour obtenir le diplôme, l'étudiant doit réussir une partie "théorique" (ou A.E.A.) et une partie dite "pratique" (encore appelée stage).

Pour avoir l'A.E.A., il faut passer avec succès les examens de deux cours (ou demi-A.E.A.s) de la liste ci-jointe, dont au moins un dit "fondamental". En ce qui concerne le stage, l'étudiant s'adresse à un enseignant ou chercheur habilité d'Orsay / Polytechnique / Ulm, et celui-ci lui propose un travail [en général, la lecture d'un article de recherche ou un travail du même ordre].

Il est recommandé aux étudiants de faire la demande le plus tôt possible (compte tenu, toutefois, du fait que la plupart des enseignants refusent d'entreprendre un stage avec un étudiant qui n'a pas déjà réussi un cours).

Il y a un certain nombre de tolérances. Par exemple, l'étudiant peut passer l'un de ses cours (demi-A.E.A.s) dans d'autres universités. En ce qui concerne les universités parisiennes Paris VI et Paris VII, cette tolérance est presque systématique. Par ailleurs, il est également toléré que les étudiants passent des 1/2 AEA l'année précédant leur inscription effective en DEA  [dans ce cas, ne vous inscrivez pas en DEA pour passer seulement des 1/2 AEA !]. Dans tous les cas, il est vivement conseillé d'en parler au responsable du D.E.A..

Les cours


Sauf rares exceptions, les cours sont semestriels. Les cours "fondamentaux" ont un horaire d'environ 4 heures par semaine (ou plus), et comprennent souvent des séances d'exercices ou des exposés. Ils s'adressent à des étudiants au sortir de la maîtrise, et ont pour but de donner une solide formation de base dans un sujet.

Les "autres cours" ont un volume horaire moins fourni (typiquement, 2 h. par semaine sur un semestre) et ont souvent un contenu plus spécialisé. Les indications de niveau de ces cours ont en principe le sens suivant :

- Niveau 1 : s'adresse à des étudiants débutants ;

- Niveau 1-2 : s'adresse à des étudiants ayant déjà subi un cours de base dans la spécialité ;

- Niveau 2 : s'adresse à des étudiants avancés ou à de jeunes chercheurs.

Le cours fondamental requis pour l'A.E.A. peut être remplacé par une série de cours commun avec le D.E.A.  Equations aux Dérivées Partielles et Calcul Scientifique ou avec le D.E.A.   Modélisation Stochastique et Statistique (cf. liste jointe)  d'un volume horaire total d'une cinquantaine d'heures.   Toutefois, un accord préalable du responsable du D.E.A. de Mathématiques pures est nécessaire.

La liste des cours change d'année en année, mais les orientations générales restent relativement stables. Ainsi, il est presque certain que la liste de l'an prochain comportera des cours de géométrie algébrique et arithmétique, équations aux dérivées partielles, systèmes dynamiques, géométrie différentielle, analyse harmonique et/ou complexe.

Modalités de contrôle des connaissances


1. Règles générales ; contenu de l'enseignement.

     Pour obtenir le D.E.A ., l'étudiant doit réussir la partie théorique (encore appelée A.E.A.) et une partie pratique (le stage).
     Pour réussir l'A.E.A., l'étudiant doit passer avec succès les examens de deux cours de troisième cycle (parmi ceux qui lui sont proposés), dont au moins un cours dit fondamental. Voir la fin de ce paragraphe pour la liste des cours pouvant compter pour l'obtention de l'A.E.A..
     En ce qui concerne le stage, l'étudiant s'adresse à un enseignant ou un chercheur habilité de l'un des établissements cohabilités (Orsay, l'Ecole Polytechnique et l'Ecole Normale supérieure) qui, s'il accepte de diriger son stage, lui propose un travail. [ En général, il s'agit de lire et comprendre un article de recherche, parfois d'y ajouter un petit résultat personnel.] Le stage donne lieu à la rédaction par l'étudiant d'un rapport, et à une soutenance orale en présence, au moins, du directeur de stage.
     Les cours de troisième cycle proposés par le D.E.A. sont divisés en deux catégories (dûment répertoriées sur la plaquette du D.E.A. ou sur les affiches) : les cours dits fondamentaux et les autres cours. Les cours fondamentaux ont en général un volume horaire de l'ordre de 50 heures ou plus, alors que les autres cours ont un volume horaire minimal de l'ordre de 25 heures.
     Pour le stage, il n'est pas prévu à l'avance d'horaire ou de calendrier particulier : seules comptent la quantité et la qualité du travail personnel fourni. Toutefois, sauf raison de force majeure,  les soutenances de stages des étudiants inscrits au D.E.A. en 2000-2001 doit avoir lieu au plus tard fin Octobre 2001.
     La présence assidue des étudiants aux cours, bien que très souhaitable, n'est pas requise en soi. Ceci dit, un enseignant pourra, s'il le souhaite, refuser à un étudiant qui n'aurait pas assisté à la moitié de ses cours de composer.
     Il y a un certain nombre de tolérances concernant les cours pouvant compter pour l'obtention de l'A.E.A .:
        (i) Il est toléré que l'étudiant passe l'un de ses cours de troisième cycle dans une autre université. En ce qui concerne les D.E.A. de Mathématiques Pures des Universités Paris 6 et Paris 7, cette tolérance est automatique. Pour les autres universités, cela n'est pas le cas, et l'étudiant doit en parler à l'avance avec le responsable du D.E.A. de Mathématiques Pures d'Orsay.
      (ii) Il est également toléré que l'étudiant suive des cours et passe des examens l'année précédent celle de son inscription effective en D.E.A.. Ses notes sont alors gelées pour l'année suivante. Il est également possible, dans certain cas, de geler les notes obtenues pour un cours sur plus d'un an, mais l'étudiant doit obtenir au préalable l'accord du responsable du D.E.A..
    (iii) Le cours fondamental requis pour l'A.E.A. peut être remplacé par une série de cours commun avec le D.E.A.  Équations aux Dérivées Partielles et Calcul Scientifique ou avec le D.E.A.  Modélisation Stochastique et Statistique(cf.  liste jointe)  d'un volume horaire total d'une ciquantaine d'heures.   Toutefois, un accord préalable du responsable du D.E.A. de Mathématiques pures est nécessaire.

2. Jury d'examen.

    Il est en principe composé du directeur de stage, du responsable du D.E.A., et d'un enseignant des cours passés par l'étudiant, mais d'autres enseignants-chercheurs pourront y participer.
 Pour la signature des procès-verbaux, les autres membres du jury pourront déléguer leur signature au responsable du D.E.A..

3. Contrôle des connaissances.

     En ce qui concerne les examens des cours de troisième cycle, ils sont composés d'une épreuve écrite, suivie le plus souvent d'un oral. Le cas échéant, une seconde session est organisée. Les détails matériels comme la date et la durée des épreuves, la date de la seconde session, les documents acceptés ou non, sont laissés à l'initiative des enseignants.
 Compte tenu du faible nombre des étudiants, il serait illusoire de parler d'anonymat des copies.
 Pour l'organisation du stage, voir le premier paragraphe.

4. Admissibilité et admission.

     Pour les règles générales, voir le premier paragraphe.
     Il n'y a pas de notes éliminatoires.
 La note finale N est égale à (2A+S)/3, où A est la note d'A.E.A. (sur 20) et S la note de stage (sur 20). La note A est égale à (2A' + A")/3, où A' est la note (sur 20) du cours fondamental et A" la note (sur 20) de l'autre cours; dans le cas de deux cours fondamentaux, A' est la meilleure des deux notes. Les mentions se déduisent de N par le calcul standard (TB à partir de 16, B à partir de 14 AB à partir de 12, P sinon).
     Le redoublement est possible, mais n'est pas de droit. Il est décidé par le responsable en accord avec les enseignants dont les cours ont été suivis par l'étudiant. Une attitude particulièrement bienveillante sera prise vis-à-vis des étudiants salariés, etc.

5. Etablissements cohabilités.

 Les règles ci-dessus valent pour les étudiants inscrits à Orsay. L'Ecole Polytechnique a le droit d'utiliser des règles différentes pour les étudiants qui y sont inscrits. Le problème ne se pose pas avec l'Ecole Normale, qui n'inscrit pas ses étudiants chez elle.

Candidature et inscription


Pour faire acte de candidature, il faut être au moins titulaire d'une maîtrise française (ou diplôme équivalent). La sélection des candidats se fait sur dossier. Les candi.dats font parvenir au responsable du D.E.A. ou à Mme Féau un dossier comportant :

. un curriculum vitae détaillé (année par année après le Bac., y compris et surtout en cas d'interruption d'études)

. un relevé des notes obtenues

. un court mot d'accompagnement (précisez en particulier que c'est le DEA de Mathématiques Pures qui vous intéresse, pour éviter les erreurs d'aiguillage).

Des formulaires sont disponibles chez Mme Féau.

recevoir le formulaire d'inscription;    fiche d'inscription ( à imprimer)

Au cas où votre candidature serait acceptée, il vous sera envoyé une "autorisation d'inscription". La suite des démarches sera alors la suivante :

- Si vous êtes titulaire d'une maîtrise française, ou d'une agrégation, ou êtes élève de certaines écoles d'ingénieurs, vous pourrez vous inscrire, munis de cette autorisation, au service de la scolarité (Bâtiment 301). Pensez à vous munir de diplômes, photos, enveloppes timbrées, règlement de frais d'inscription, qui vous seront demandés.

- Dans le cas contraire (exemple typique, étudiant étranger), votre dossier devra d'abord passer par une "commission de validation des acquis". Pour cela, il vous faudra remplir un dossier de validation des acquis (disponible chez Mme Féau, et que nous essaierons de vous envoyer avec "l'autorisation d'inscription"), et y joindre notamment des photocopies certifiées conformes des diplômes équivalents à la maîtrise. Vous serez ensuite convoqués au service de la scolarité, après que votre dossier aura étéaccepté par la commission de validation des acquis [pour l'instant cette procédure n'a pas éliminé de candidats].

Pour 2002-03, l'inscription administrative se fera entre le 9 Septembre et le 31 Octobre. Prévoyez au moins une semaine de sécurité et pensez que les cours commencent le 1er octobre! (un stage de remise à niveau en géométrie différentielle est prévu à partir du 17 septembre).

Bourses


Il existe des bourses de D.E.A. (de l'ordre d'environ 21 000 F par an) pour les étudiants français ou de la CEE (non normaliens!). Les modalités précises de candidature ne sont pas encore disponibles au moment de la rédaction de ce document, mais le seront début septembre ( scolarité du troisième cycle,  au bâtiment 301, porte 002 ).

Pour les étudiants français non normaliens et de la CEE (et quelques autres cas spéciaux) qui continueraient en thèse l'an prochain, il existe des "allocations de recherche" du ministère ("bourse MENESR") plus conséquentes. Les étudiants intéressés sont instamment priés de se faire connaître du responsable le plus tôt possible.
 
 

PROGRAMME DES COURS


Une réunion d'information sur le D.E.A. de Mathématiques Pures aura lieu le mardi 16 septembre à 16h30, à l'Université Paris-Sud, Orsay, bâtiment 425, salle 121-123
 Horaires (2003-2004)
Géométrie algébrique et théorie des nombres | Topologie, géométrie et systèmes dynamiques | Analyse réelle et complexe | Probabilités

Analyse numérique et EDP |