14 octobre 2019

Plus d'infos...

Programme : Le séminaire aura lieu à l’amphi Simons de l’IHÉS.
Pour plus d’informations, suivre ce lien.

 

 
Séminaire de théorie des nombres Paris-Londres à la mémoire de Jean-Marc Fontaine et de Jean-Pierre Wintenberger

Andy Hammerlindl (Monash University, Australie)
Partially hyperbolic surface endomorphisms

Plus d'infos...

Lieu : amphi G1, bâtiment 450

Résumé : Partially hyperbolic surface endomorphisms are a family of not necessarily invertible surface maps which are associated with interesting dynamics. The dynamical behaviour of these maps is less understood than their invertible counterparts, and existing results show that they can exhibit properties not possible in the invertible setting. In this talk, I will discuss recent results regarding the classification of partially hyperbolic surface endomorphisms. We shall see that either the dynamics of such a map is in some sense similar to a linear map, or that the map falls into a special class of interesting examples. This is joint work with Layne Hall.

Partially hyperbolic surface endomorphisms  Version PDF

Yves Meyer (CMLA (ENS Paris-Saclay))
Ensembles exceptionnels en analyse harmonique : un retour nostalgique aux années 60

Plus d'infos...

Lieu : IMO, salle 3L8.

Résumé : Les « ensembles cohérents de fréquences » dont l’étude avait été proposée par Jean-Pierre Kahane en 1959 et les ensembles vérifiant la condition de Bochner sont les mêmes ensembles.
Un ensemble cohérent de fréquence $S$ est défini par la propriété que toute fonction moyenne-périodique à spectre dans $S$ soit presque-périodique. Leur étude m’avait conduit à la découverte des quasi-cristaux. La condition de Bochner avait été étudiée dans ces mêmes années 60. Mais soixante ans plus tard je comprends enfin que ces deux problèmes sont identiques !!!

Ensembles exceptionnels en analyse harmonique : un retour nostalgique aux années 60  Version PDF

Jean Lécureux (Université Paris-Sud)
Propriété (T) renforcée pour les groupes agissant sur des immeubles affines

Plus d'infos...

Lieu : Amphithéâtre Léon Motchane, IHES

Résumé : La propriété (T) renforcée a été introduite par V. Lafforgue, pour étudier certaines algèbres d’opérateurs. Celui-ci a démontrer que SL_3(F) (F un corps local), ainsi que ses réseaux cocompacts, possède cette propriété, ce qui a été généralisé plus tard aux réseaux non-uniformes dans tout groupe algébrique simple de rang supérieur. Ce fait a depuis trouvé de nombreuses applications, notamment dans la preuve récente des conjectures de Zimmer.
Dans cet exposé j’expliquerai que les réseaux cocompacts d’immeubles de type $\tilde A_2$ possèdent également cette propriété. Ces groupes ne sont pas forcément des réseaux dans des groupes algébriques, et la preuve nécessite donc une interprétation géométrique des outils utilisés par Lafforgue.
C’est un travail effectué avec M. de la Salle et S. Witzel.

Propriété (T) renforcée pour les groupes agissant sur des immeubles affines  Version PDF