16 mai 2019

 
Exposés doctorants

Plus d'infos...

Résumé :  
13h10 - 13h40 : Corentin Le Coz, Profil de séparation et isopérimétrie
13h50 - 14h20 : Leonardo Lerer, Espaces de modules des surfaces plates et o-minimalité
14h30 - 15h : Raphaël Tinarrage, Filtrations stables pour l’homologie persistante
15h30 - 16h : Zhangchi Chen, A counterexample to Hartogs’ type extension of holomorphic line bundles
16h10 - 16h40 : The-Anh Ta, On degree bounds in Kobayashi hyperbolicity related problems
 
Résumés :
 
Zhangchi Chen
Titre : A counterexample to Hartogs’ type extension of holomorphic line bundles.
Résumé : Let \Omega be a domain in \mathbb{C}^n with n\geq 2 . Let K be a relatively compact subset of \Omega such that \Omega\backslash K is connected . The Hartogs’ extension theorem states that any holomorphic function over \Omega\backslash K extends to a holomorphic function over \Omega . Instead of functions, one could conjecture a Hartogs’ type extension for holomorphic line bundles. When n\geq 3 and K of special shape, it is true and proven by Fornaess-Sibony-Wold in 2012. But there is nonextendable K in any dimension n\geq 2 , constructed in 2018. In this short talk I will transmit the idea of construction with pictures.
 
Corentin Le Coz
Titre : Profil de séparation et isopérimétrie
Résumé : Le profil de séparation d’un graphe infini est une fonction indiquant, pour chaque échelle, à quel point ses sous-graphes peuvent être difficiles à couper. Par exemple, ce profil détecte la présence d’expanseurs isométriquement plongés. Dans cet exposé, nous nous intéresserons à un théorème de comparaison entre le profil de séparation et le profil isopérimétrique, obtenu suite à une collaboration avec Antoine Gournay.
 
Leonardo Lerer
Titre : Espaces de modules des surfaces plates et o-minimalité
Résumé : Les espaces de modules des surfaces plates paramétrisent des couples formées d’une surface de Riemann de genre fixé et d’une forme holomorphe dont les zéros ont une combinatoire fixé. Dans cet exposé j’expliquerai un lien entre ces espaces et la géométrie o-minimale. Cette dernière est une théorie issue de la logique mais qui a joué dans ces quinze dernières années un rôle essentiel dans la démonstration (et re-démonstration) de plusieurs conjectures en géométrie algébrique et diophantienne.
 
The-Anh Ta
Titre : On degree bounds in Kobayashi hyperbolicity related problems.
Résumé : The Kobayashi hyperbolicity conjecture states that general algebraic hypersurfaces of dimension n and of degree at least 2n+1 are hyperbolic,
meaning roughly that they donot contain nonconstant entire curves.
The conjecture is solved recently by Siu and by Brotbek for hypersurfaces of sufficiently high degrees.
It is of interest then to improve on the degree bounds of hyperbolic hypersurfaces.
Building on the work of Berczi, Darondeau and Riedl-Yang, we obtain new degree bounds for hyperbolic hypersufaces in the Kobayashi conjecture.
This is a joint work with J. Merker.
 
Raphaël Tinarrage
Titre : Filtrations stables pour l’homologie persistante
Résumé : Le théorème d’isométrie de l’homologie persistante admet le corollaire suivant : si X et Y sont deux nuages de points d’un espace euclidien, et si l’on note epsilon leur distance de Hausdorff, alors la distance bottleneck entre les diagrammes de persistance de leurs filtrations de Cech respectives est plus petite qu’epsilon.
Il s’agit d’un résultat de stabilité : une petite perturbation dans les données induit au plus une petite perturbation dans le diagramme de persistance.
En pratique, si le nuage de points contient par exemple des points aberrants, la distance de Hausdorff n’est plus une mesure pertinente. La distance de Wasserstein entre les mesures empiriques de X et Y est plus appropriée, et il s’agit alors de construire des filtrations stables au sens de cette métrique.
Je présenterai à quoi peuvent ressembler de telles filtrations, et à quoi cela peut servir.

Exposés doctorants  Version PDF

Angelina ROCHE (CEREMADE- Dauphine)
Sélection de variables et estimation dans le modèle linéaire fonctionnel multivarié

Plus d'infos...

Lieu :

Résumé : Dans cet exposé, nous nous intéressons au problème de la sélection de variable dans le modèle linéaire fonctionnel multivarié. Dans ce modèle, une quantité d’intérêt réelle dépend de plusieurs covariables, qui peuvent être des vecteurs ou des éléments d’un espace de fonctions (données fonctionnelles). L’objectif est de proposer un critère de sélection de variables (ici chaque variable est un vecteur ou une fonction) par un critère de type Group-Lasso. Nous comparerons deux estimateurs : un estimateur non projeté (le critère est minimisé directement dans l’espace de fonctions) et un estimateur projeté (dont la dimension est sélectionnée par un critère inspiré des travaux de Barron, Birgé et Massart, 99). Les propriétés théoriques (inégalités-oracles) et numériques des deux critères seront étudiées.

Sélection de variables et estimation dans le modèle linéaire fonctionnel multivarié  Version PDF

Thibault Lefeuvre (LMO)
La transformée en rayons X sur les variétés Anosov

Plus d'infos...

Lieu : IMO, Salle 3L8

Résumé : Sur une variété riemannienne Anosov (i.e. dont le flot géodésique est uniformément hyperbolique — c’est le cas des variétés à courbure négative par exemple), la transformée en rayons X d’un tenseur symétrique est simplement définie comme étant son intégrale le long des géodésiques périodiques. Nous passerons en revue de récents résultats analytiques concernant la transformée en rayons X, obtenus par Guillarmou, Guillarmou-Lefeuvre et Gouëzel-Lefeuvre, puis nous montrerons comment ces techniques ont permis à Guillarmou-Lefeuvre de répondre localement à la conjecture de Burns-Katok concernant la rigidité du spectre marqué des longueurs des variétés à courbure négative. Si le temps le permet, nous discuterons d’une nouvelle preuve due à Guillarmou-Knieper-Lefeuvre, utilisant la notion d’étirement géodésique.

La transformée en rayons X sur les variétés Anosov  Version PDF

Yves Rozenholc (Université de Paris)
Analyse différentielle d’expériences transcriptomiques par randomisation

Niu Jingrui (LMO)
Contrôle du système des ondes couplées

Laure Dumaz (Paris Dauphine - CEREMADE)
Localisation et transition vers la délocalisation de l’hamiltonien continu d’Anderson

Plus d'infos...

Résumé : Considérons l’opérateur continu de Schrödinger -d^2/dx^2 + B’(x) sur l’intervalle [0,L] où le potentiel B’ est un bruit blanc. On s’intéresse dans cet exposé aux propriétés spectrales de cet opérateur lorsque L tend vers l’infini. On prouve la convergence des plus petites valeurs propres ainsi que les valeurs propres du ``bulk’’ vers un processus ponctuel de Poisson, et la localisation des vecteurs propres associés dans un sens précis. On montre également la transition vers la délocalisation pour les grandes valeurs propres d’ordre L, où la loi du processus de point correspond à Sch_tau, un processus introduit par Kritchevski, Valko et Virag pour des opérateurs de Schrodinger discrets. Dans ce cas, les vecteurs propres se comportent comme l’exponentielle d’un mouvement Brownien plus un drift, ce qui prouve une conjecture de Rifkind et Virag. Travaux en commun avec Cyril Labbé.

Localisation et transition vers la délocalisation de l’hamiltonien continu d’Anderson  Version PDF

Hugo Federico (LMO)
Résonances pour des ensembles captés normalement hyperboliques

Mariem Bouguezzi (LMO, CEA)
Modélisation et simulation de la propagation d’une piqûre de corrosion dans un acier inoxydable