3 mai 2017

 
Remise des Palmes Académiques à Thierry Ramond

Plus d'infos...

iCal

Résumé : Thierry Ramond sera décoré des palmes académiques pour services éminents rendus à l’Education Nationale. Un pot festif aura lieu à cette occasion. Félicitations Thierry !
Voir lien

Remise des Palmes Académiques à Thierry Ramond  Version PDF

 
Bureau de département

Hugo Lavenant (AN-EDP) (LMO)
Courbes de mesures

Plus d'infos...

iCal

Lieu : petit amphi (bât. 425)

Résumé : Un des aspects clés de la théorie du transport optimal est l’introduction d’une distance (dite de Wasserstein) sur l’ensemble des mesures de probabilités qui métrise la convergence faible des mesures. On s’intéressera dans l’exposé aux courbes de mesures (c’est-à-dire aux applications définies sur un segment de la droite réelle à valeurs dans l’espace des mesures de probabilité) possédant une certaine régularité (typiquement lipschitziennes pour la distance de Wasserstein), en montrant en quoi elles sont un concept pertinent pour modéliser les situations d’évolution impliquant un grand nombre d’entités indistinguables : dynamique des gaz compressibles, nuage d’étoiles avec interaction coulombienne, mouvement de foule (sous la forme de jeux à champs moyens), etc.
Curves of measures
One of the key feature of optimal transport theory is the introduction of a distance (the so-called Wasserstein distance) over the space of probability measures which metrizes the weak convergence of measures. We will focus in the talk on curves of measures (i.e. applications defined on a segment of the real line valued in the space of probability measures) which are « smooth » (for instance lipschitz with respect to the Wasserstein distance) and explain why this concept is relevant to model situations where a large number of indistinguishable entities are evolving : compressible gaz dynamics, cloud of stars with couloumbian interaction, crowd motion (in a mean field game formulation), etc.

Courbes de mesures  Version PDF

Hugues Auvray (Orsay)
Convexité de la K-énergie le long des géodésiques faibles (d’après Berman et Berndtsson)

Plus d'infos...

iCal

Lieu : Salle 113-115

Résumé : Dans un article récent (arXiv:1405.0401v2),
R. Berman et B. Berndtsson établissent la convexité de la K-énergie de Mabuchi
le long des géodésiques (faibles) entre métriques de Kähler cohomologues produites par Chen et Blocki.
Nous rendrons compte dans cet exposé de leur démonstration,
et détaillerons comment le formalisme pluripotentialiste,
et des approximations judicieuses de courants positifs fermés,
permettent de s’affranchir du manque de régularité des objets en jeu.
Nous évoquerons également l’application d’un tel résultat
au problème de l’unicité des métriques kählériennes à courbure scalaire constante.

Convexité de la K-énergie le long des géodésiques faibles (d’après Berman et Berndtsson)  Version PDF

mai 2017 :

Rien pour ce mois

avril 2017 | juin 2017