o-minimal GAGA et algébricité des applications de périodes

Mardi 19 mars 14:15-15:15 - Yohan Brunebarbe - Institut de Mathématiques de Bordeaux

Résumé : Grâce à l’introduction de structures o-minimales sur les variétés analytiques sous-jacentes à des variétés algébriques complexes, on obtient un résultat de type GAGA valable sans hypothèse de compacité. On utilise ensuite ce résultat pour démontrer une conjecture de Griffiths : les applications des périodes propres associées à des variations de structures de Hodge pures sont algébriques en corestriction à leur image. Travail en commun avec Benjamin Bakker et Jacob Tsimerman.

Lieu : 3L15 bâtiment 307

o-minimal GAGA et algébricité des applications de périodes  Version PDF