Le diamètre minimal d’une surface hyperbolique

Jeudi 17 octobre 14:00-15:00 - Bram Petri - Sorbonne Université

Résumé : Pour chaque g plus grand que 1 il existe un espace (6g-6)-dimensionel de métriques hyperboliques (à courbure constante -1) différentes sur une surface fermée et orientée de genre g. Dans cet espace il existe des surfaces avec des diamètres arbitrairement grands. D’autre part, le diamètre d’une surface hyperbolique du genre g ne peut pas être arbitrairement petit. Dans cet exposé, je parlerai d’un travail commun avec Thomas Budzinski et Nicolas Curien, dans lequel nous avons déterminé le comportement asymptotique du diamètre minimal en fonction de g, en utilisant des surfaces hyperboliques aléatoires.

Lieu : Bâtiment 450, amphi G2

Notes de dernières minutes : Attention au lieu inhabituel (plan du campus : https://www.math.u-psud.fr/IMG/png/plan_campus_orsay.png) Exceptionnellement, il n’y aura pas de café culturel.

Le diamètre minimal d’une surface hyperbolique  Version PDF