Cocycles sous-additifs et horofonctions

Jeudi 24 mars 2016 14:00-15:00 - Sébastien Gouëzel - Université de Nantes

Résumé : Le théorème de Kingman assure que tout cocycle sous-additif vérifie une loi forte des grands nombres. Une variante de cet énoncé, qui compare les valeurs du cocycle à différents instants, a été conjecturée et démontrée dans un cas particulier par Karlsson en 2001. Cette variante implique que, dans le cas d’un cocycle provenant de l’action de contractions aléatoires sur un espace métrique, la croissance des orbites est vue par une horofonction, une sorte de généralisation aux espaces métriques des formes linéaires. Je parlerai de la preuve de cette conjecture, et de ses applications.
Travail en commun avec A. Karlsson.

Lieu : Bâtiment 425, salle 121-123

Notes de dernières minutes : Café culturel à 13h par Camille Horbez.

Cocycles sous-additifs et horofonctions  Version PDF