Prochainement

Jeudi 21 février 14:00-15:00 Emmanuel Ullmo (Université Paris-Sud / IHES)
Mesures homogènes sur les compactification de Satake des espaces localement symétriques

Plus d'infos...

Lieu : Salle 2L8, Institut de Mathématique d'Orsay (bâtiment 307).

Résumé : Nous conjecturons que l’ensemble des mesures de probabilités homogènes sur la compactification maximale de Satake d’un espace localement symétrique S= Γ\G/K est compact. De manière plus explicite, on s’attend à ce que toute limite faible d’une suite de mesures homogènes sur S soit une mesure homogène supportée sur une des composantes de bord de S. Nous expliquerons quelques techniques pour l’étude de cette question et discuterons la preuve de la conjecture dans un certain nombre de cas incluant G=SL_3(R) et Γ=SL_3(Z).
Il s’agit d’un travail en commun avec Christopher Daw et Alexander Gorodnik.

Notes de dernières minutes : Café culturel à 13h par Yves Benoist.

Mesures homogènes sur les compactification de Satake des espaces localement symétriques  Version PDF

Passés

Jeudi 14 février 14:00-15:00 Kate Vokes (IHES)
Hierarchical hyperbolicity of graphs associated to surfaces

Plus d'infos...

Lieu : Salle 2L8 (IMO, bâtiment 307)

Résumé : In the study of mapping class groups of surfaces, an important tool is the action of the mapping class group on various infinite diameter graphs associated to the surface. A key example of such a graph is the curve graph, shown by Masur and Minsky to be Gromov hyperbolic. Further work of Masur and Minsky described properties of the large scale geometry of mapping class groups in terms of projections to curve graphs of subsurfaces, later inspiring the definition by Behrstock, Hagen and Sisto of hierarchically hyperbolic spaces, which have an analogous structure. I will give some background on these concepts and present a result showing that many graphs whose vertices represent multicurves in a surface are hierarchically hyperbolic.

Notes de dernières minutes : Le café culturel sera assuré à 13h par Camille Horbez.

Hierarchical hyperbolicity of graphs associated to surfaces  Version PDF
Jeudi 7 février 14:00-15:00 Stéphane Lamy (Institut de Mathématiques de Toulouse)
Sous-groupes finis du groupe des automorphismes polynomiaux modérés

Plus d'infos...

Lieu : Salle 2L8 (IMO, bâtiment 307)

Résumé : Le sous-groupe des automorphismes polynomiaux modérés de l’espace affine de dimension n est le groupe engendré par le groupe linéaire et certaines transvections polynomiales. Je décrirai une action de ce groupe sur un espace métrique inspiré de la théorie des immeubles de Bruhat-Tits. En dimension n = 3, on peut montrer que cet espace est simplement connexe est à courbure négative, ce qui permet en particulier
de classer ses sous-groupes finis d’isométries via un théorème classique de point fixe. (Travail en commun avec P. Przytycki).

Notes de dernières minutes : Le café culturel sera assuré à 13h par Jean Lécureux.

Sous-groupes finis du groupe des automorphismes polynomiaux modérés  Version PDF
Jeudi 31 janvier 14:00-15:00 Federico Rodriguez Hertz (Pennsylvania State University)
Rigidity results for Anosov dynamics

Plus d'infos...

Lieu : Institut de Mathématique d'Orsay, salle 2L8

Résumé : In this talk we will discuss some recent rigidity results we found with Andrey Gogolev for expanding maps, Anosov diffeomorphisms and flows. These results include some straightening of results by de La Llave Marco and Moriyon, and also results by Otal.

Rigidity results for Anosov dynamics  Version PDF
Jeudi 24 janvier 14:00-15:00 Olga Romaskevich (Université de Rennes 1)
Billards dans des pavages

Plus d'infos...

Lieu : Institut de Mathématique d’Orsay, salle 2L8

Résumé : Le billard dans un pavage représente un modèle mathématique du mouvement de la lumière dans un milieu hétérogène. Considérons un pavage du plan euclidien par polygones pour lequel chacune des tuiles est marquée par un nombre qui est son indice de réfraction.
Un billard dans ce pavage se construit de la façon suivante : une bille poursuit un segment d’une ligne droite jusqu’au moment où elle arrive au bord d’une tuile. Ensuite, elle passe dans une tuile voisine et la direction de sa trajectoire change en suivant la loi de réfraction de Snell-Descartes.
L’étude de la dynamique de ces billards est un domaine assez nouveau (la bibliographie commence en 2015). Je vais parler des récents progrès dans l’étude de ces billards, en me concentrant principalement sur le cas où le coefficient de réfraction est égal à -1. Ce cas n’a pas pour l’instant de motivation physique, comme les méta-matériaux à coefficient de réfraction négatif n’existent qu’avec k>-0.6, mais il s’avère très riche mathématiquement.
Dans ce rendez-vous avec des billards dans des pavages, on rencontrera aussi des échanges d’intervalles, des graphes de Rauzy et des fractales.

Notes de dernières minutes : Café culturel à 13h par Samuel Lelièvre.

Billards dans des pavages  Version PDF
Jeudi 17 janvier 14:00-15:00 Samuel Tapie (Nantes)
Variation de l’entropie et courants géodésiques en courbure négative

Plus d'infos...

Lieu : salle 2L8 (IMO bâtiment 307)

Résumé : L’entropie du flot géodésique sur une variété riemannienne à courbure négative a des interprétations variées : entropie topologique d’un flot, entropie d’une mesure naturelle associée à ce flot, croissance du groupe fondamental...
Nous nous intéresserons dans cet exposé au problème suivant : étant donné une variété (complète, non compacte) M à courbure négative, comment varie l’entropie lorsque l’on change la métrique ? Pour répondre à cette question, nous aurons besoin de jongler entre les différentes interprétations de l’entropie, en passant par le bord à l’infini du revêtement universel de M et la notion de courants géodésiques. Nous montrerons en particulier que si la métrique de départ a un trou
critique à l’infini, l’entropie varie de façon C^1 lors d’une variation C^2 de la métrique.
Travail en collaboration avec B. Schapira
https://hal.archives-ouvertes.fr/ha...

Notes de dernières minutes : Café culturel assuré à 13h par Hans Rugh.

Variation de l’entropie et courants géodésiques en courbure négative  Version PDF
Jeudi 10 janvier 14:00-15:00 Tal Horesh (IHES)
Some counting and equidistribution results in geometry of numbers

Plus d'infos...

Lieu : Salle 2L8 (IMO, bâtiment 307)

Résumé : Geometry of numbers is the study of integer vectors and lattices in the n-dimensional space. I will discuss the equidistribution of certain parameters characterizing primitive integer vectors as their norms tend to infinity, such as their directions, the integral grids in their orthogonal hyperplanes, and the shortest solutions to their associated gcd equations. I will also discuss the equidistribution of primitive d-dimensional subgroups of the the integer lattice, Z^n.
The key idea is that these questions reduce to problems of counting SL(n,Z) points in SL(n,R), and in fact to the equidistribution of the Iwasawa components of SL(n,Z).

Notes de dernières minutes : Café culturel à 13h par Jean Lécureux

Some counting and equidistribution results in geometry of numbers  Version PDF
Vendredi 1er février 15:30-16:30 Jonny Evans (UC London)
Lagrangian torus fibrations

Plus d'infos...

Lieu : salle 3L8

Résumé : (Work in progress, joint with Mirko Mauri, Dmitry Tonkonog, and Renato Vianna) In the early days of mirror symmetry, people expected that Calabi-Yau 3-folds should admit Lagrangian torus fibrations over the 3-sphere such that the discriminant locus (the subset of the 3-sphere over which there are singular fibres) is a trivalent graph. Work of Joyce, Ruan, Castano-Bernard and Matessi showed that this was an unrealistic expectation : generically, you should expect to have codimension 1 discriminant locus (a thickening of the trivalent graph into a ribbon). I will explain how (in the important local model of a « negative vertex ») one can actually find fibrations whose discriminant locus has codimension 2 (as per the original expectation). The way we construct Lagrangian torus fibrations is very simple and very general and I will also use it to write down a Lagrangian torus fibration on the 4-dimensional pair of pants and (by compactifying suitably) on a certain Horikawa surface.

Lagrangian torus fibrations  Version PDF
Vendredi 1er février 14:00-15:00 Daniel Álvarez-Gavela (IAS Princeton)
K_3-theoretic Legendrian linking via parametrized Morse theory of circle bundles on S^2

Plus d'infos...

Lieu : salle 3L8

Résumé : Consider a function on the total space of an S^1-bundle on S^2, thought of as a family of functions on the fibre (a circle) parametrized by the base (a sphere). When the singularities of this family of functions are all quadratic (Morse) or positive cubic, Igusa and Klein showed how to apply the Borel regulator map to the K_3 picture of handle slide bifurcations to obtain a number, the higher Reidemeister torsion, which does not depend on the function but only on the circle bundle (and a unitary local system on its fundamental group). In work in progress joint with Igusa we extend this method to exhibit rigidity phenomena for Legendrians in the 1-jet space of S^2 which are generated by families of functions on S^1-bundles over S^2 as above. In this talk we will discuss this and other examples of K-theoretic Lagrangian and Legendrian rigidity arising from parametrized stable Morse theory.

K_3-theoretic Legendrian linking via parametrized Morse theory of circle bundles on S^2  Version PDF