Rigidité des classes de conjugaison dans les groupes d’homéomorphismes préservant l’aire

Jeudi 5 octobre 2017 14:00-15:00 - Sobhan Seyfaddini - IMJ

Résumé : Motivé par la compréhension de la structure algébrique des groupes d’homéomorphismes préservant l’aire, F. Beguin, S. Crovisier, et F. Le Roux ont posé la question suivante : existe-t-il un homéomorphisme hamiltonien dont la classe de conjugaison est dense ? Nous obtenons une réponse négative en comptant simplement les points fixes des homéomorphismes hamiltoniens. Il s’agit d’un travail en commun avec F. Le Roux et C. Viterbo.

Lieu : salle 121-123, bâtiment 425

Notes de dernières minutes : Café culturel assuré à 13h par Rémi Leclercq.

Rigidité des classes de conjugaison dans les groupes d’homéomorphismes préservant l’aire  Version PDF