Population critique et seuil d’erreur pour l’émergence d’une quasi-espèce

Jeudi 31 janvier 2013 14:00-15:00 - Cerf Raphael - Orsay

Résumé : En 1971, Manfred Eigen proposa un modèle pour comprendre l’évolution d’une population de macromolécules. Une découverte fondamentale d’Eigen est l’existence d’un seuil d’erreur pour le taux de mutation. Au dessus de ce seuil, la population devient totalement aléatoire. En dessous de ce seuil, une quasi—espèce se forme autour de la macromolécule la plus adaptée.
Cependant, le modèle d’Eigen est défini pour une population infinie.Nous montrerons comment les notions de seuil d’erreur et de quasi—espèce se formulent dans un modèle probabiliste classique de génétique pour une population finie.

Lieu : bât. 425 - 117-119

Population critique et seuil d’erreur pour l’émergence d’une quasi-espèce  Version PDF