Méthodes galoisiennes en combinatoire des marches aléatoires

Mardi 19 juin 14:15-15:15 - Charlotte Hardouin - Univ. Toulouse

Résumé : Ces dernières années, la nature des séries génératrices, qui comptent les marches aléatoires dans des cônes, a suscité l’intérêt de nombreux chercheurs d’un point de vue combinatoire et probabiliste. En effet, de la nature algébrique ou holonome de la série découlent des propriétés asymptotiques ou de nouvelles récurrences sur le nombre de marches de longueur donnée. Dans cet exposé, nous montrerons comment la nature de la série génératrice est liée à la structure d’une équation fonctionnelle discrète sur une courbe algébrique, de genre zéro ou un. Dans le premier cas, l’équation est de type multiplicatif et aucune série génératrice associée ne satisfait à une équation différentielle polynomiale. Dans le second, la dynamique de l’équation fonctionnelle correspond à l’addition par un point prescrit de la courbe elliptique. Dans cette situation, les relations différentielles satisfaites par la série se déduisent de l’étude des orbites de points constituant le support du diviseur polaire d’une certaine fonction elliptique. Tous les critères obtenus combinent uniformisation algébrique, théorie de Galois des équations fonctionnelles et étude des orbites de la dynamique. Ils sont le résultat de travaux en collaboration avec Thomas Dreyfus (IRMA, Strasbourg), Julien Roques (Institut Fourier, Grenoble) et Michael F. Singer (NCSU, Raleigh)

Lieu : LMO, salle 3L15 - Bâtiment 307, Campus d’Orsay

Méthodes galoisiennes en combinatoire des marches aléatoires  Version PDF