Limite haute-fréquence pour les équations d’Einstein

Lundi 8 avril 14:00-15:00 - Cécile Huneau - CMLS - CNRS

Résumé : En relativité générale, les phénomènes de gravitation sont créés par une déformation de l’espace-temps. Cette déformation est décrite par une métrique lorentzienne, dont la courbure est reliée aux densités de matière et d’énergie présentes dans l’univers par les équations d’Einstein.
Dans cet exposé, je présenterai un travail en collaboration avec Jonathan Luk, dont le but est d’étudier le comportement haute-fréquence de solutions des équations d’Einstein : plus précisément, si on considère une suite de métriques solutions des équations d’Einstein, oscillant avec une longueur d’onde que l’on fait tendre vers zéro, la métrique limite ne satisfait pas obligatoirement les équations d’Einstein dans le vide : à la limite haute-fréquence un tenseur énergie impulsion « effectif » apparait dans les équations : toute la question est ensuite de savoir quelles sont les formes qu’il peut prendre.

Lieu : IMO ; salle 3L8.

Limite haute-fréquence pour les équations d’Einstein  Version PDF