Correspondance de Langlands quantique

Mardi 22 mai 14:15-15:15 - Dennis Gaitsgory - Harvard

Résumé : Dans cet exposé j’expliquerai le contexte général de la correspondence de Langlands quantique globale non-ramifiée. La différence principale entre la Langlands géométrique habituelle et la situation quantique est que cette dernière restitue la symétrie entre le group G et son dual : les deux côtés de la correspondence sont de nature « automorphe ». Comme dans le cas classique, la correspondance globale est fixée par des conditions locales. Pourtant, ces conditions prennent une nouvelle forme : on verra des foncteurs qui utilisent la catégorie des représentations de l’algèbre de Lie Kac-Moody, un phénomène invisible dans les versions plus classiques de la correspondance de Langlands.

Lieu : IMO Bât. 307, salle 3L15

Correspondance de Langlands quantique  Version PDF