Prochainement

Mardi 6 mars 14:00-15:00 Alexandre Martin (Université de Cergy Pontoise)
Théorie de Mourre et opérateurs de Schrödinger : une nouvelle classe d’opérateurs conjugués

Plus d'infos...

iCal

Lieu : A préciser

Résumé : Lorsqu’on cherche à appliquer la théorie de Mourre à des opérateurs de Schrödinger, un opérateur conjugué naturel apparaît : c’est le générateur des dilatations. Néanmoins, cet opérateur induit des dérivées du potentiel ce qui peut limiter l’application de la théorie de Mourre.
Dans cet exposé, nous montrerons que l’utilisation d’un autre opérateur conjugué permet d’éviter ces problèmes de dérivation. Pour cela, nous commencerons par rappeler le Théorème de Mourre et ses applications avec le générateur des dilatations. Nous verrons ensuite comment changer l’opérateur conjugué afin d’éviter les problèmes causés par la dérivation du potentiel. Nous finirons cet exposé par l’énoncé de quelques exemples de potentiels pour lesquels on peut appliquer les résultats précédemment évoqués.

Théorie de Mourre et opérateurs de Schrödinger : une nouvelle classe d’opérateurs conjugués  Version PDF

Mercredi 7 mars 14:00-17:00 Valentino Tosatti (Northwestern)
Metric limits of Calabi-Yau manifolds

Plus d'infos...

iCal

Lieu : Salle 3L8

Résumé : I will give an introduction to the study of limits of Ricci-flat Kahler metrics on a compact Calabi-Yau manifold when the Kahler class degenerates to the boundary of the Kahler cone. Analytically, the problem is to prove suitable uniform a priori estimates for solutions of a degenerating family complex Monge-Ampère equations, away from some singular set. Geometrically, this can be used to understand the Gromov-Hausdorff limit of these metrics. I will discuss some results on this problem, obtained with various coauthors, in both the noncollapsing case and in the much harder collapsing case.

Metric limits of Calabi-Yau manifolds  Version PDF

Passés

Mercredi 14 février 14:00-17:00 Viviane Baladi  (IMJ-PRG)
Déterminants dynamiques en différentiabilité finie : la méthode de Milnor et Thurston

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 3L8

Résumé : On s’intéresse aux résonances de Ruelle
pour des dynamiques dilatantes ou
hyperboliques à temps discret
(on n’évoquera pas le cas des flots dans cet exposé)
en basse différentabilité, ou avec des singularités.
Ces résonances sont des valeurs propres discrètes
d’un opérateur de transfert, sur un espace bien choisi.
Le but de cet exposé est de présenter une
preuve (dont l’idée initiale, due à Milnor
et Thurston dans les années 1970, a d’abord été
exploitée en dimension un, avec Ruelle) du lien entre les zéros
du déterminant dynamique (construit avec
les orbites périodiques) et les résonances.
Cette preuve a paru en 2008 dans un travail
avec Tsujii et est développée dans un livre
à paraître. Cette approche a été très récemment
utilisée par M. Jézéquel pour obtenir
des informations sur les déterminants dynamiques
en dehors du cadre analytique, avec des applications
à la réponse linéaire et à la formule des traces
locale.

Déterminants dynamiques en différentiabilité finie : la méthode de Milnor et Thurston  Version PDF

Mardi 13 février 14:00-15:00 Nefton Pali  (Université Paris-Sud)
Sur la concavité de la fonctionnelle entropie de Perelman

Plus d'infos...

Lieu : IMO - 0D1

Résumé : La notion de soliton de Kähler-Ricci est une généralisation naturelle de la notion de métrique de Kähler-Einstein. Je vais présenter un résultat de concavité pour la fonctionnelle entropie de Perelman sur un voisinage d’un soliton de Kähler-Ricci.
Le voisinage en question est lisse et contenu dans l’espace des structures complexes polarisées par une forme kählerienne dans la classe du fibré anti-canonique d’une variété de Fano.
Ce résultat fournit un approche de type flot gradient, utile pour la solution du problème d’existence des solitons de Kähler-Ricci sur des variétés de Fano. La solution de ce dernier entraîne la solution du problème d’existence pour les métriques de Kähler-Einstein sur des variétés de Fano avec groupe d’automorphismes arbitraire.

Sur la concavité de la fonctionnelle entropie de Perelman  Version PDF

Jeudi 8 février 10:30-11:30 Jan Dereziński  (Warsaw university)
The Klein-Gordon equation on curved spacetimes and its propagators

Plus d'infos...

Lieu : Salle 3L8, IMO

Résumé : The Klein-Gordon equation has several natural Green’s functions, often called propagators. The so-called Feynman propagator, used in quantum field theory, has a clear definition on static spacetimes. I will discuss, partly on a heuristic level, its possible generalizations to the non-static case. I will also describe a curious, partly open problem about the self-adjointness of the Klein-Gordon operator.
I will also describe how to compute the singularities around the diagonal using a special geometric version of pseudodifferential calculus.

The Klein-Gordon equation on curved spacetimes and its propagators  Version PDF

Mercredi 7 février 14:00-17:00 François Petit  (Université du Luxembourg)
Géométrie analytique tempérée

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 3L8

Résumé : La comparaison de la géométrie algébrique complexe avec la géométrie analytique complexe est une question classique qui dans le cas des variétés propres a été résolue par Serre dans son célèbre article GAGA. Sans l’hypothèse de propreté le théorème GAGA ne s’applique plus. On peut alors chercher à remplacer cette hypothèse par une condition de croissance sur les fonctions holomorphes considérées. Dans cet exposé, on présentera une approche basée sur la théorie des fonctions holomorphes tempérées qui permet d’obtenir des résultats d’algébrisation dans le cas non propre.

Géométrie analytique tempérée  Version PDF

Lundi 5 février 10:15-11:45 Quentin de Mourgues  (LIPN, Villetaneuse)
La méthode d’étiquetage : une recette pour la classification des dynamiques de type Rauzy

Plus d'infos...

Lieu : salle 3L8

Résumé : Les dynamiques de type Rauzy sont des actions de groupes (ou de monoïdes) sur une collection d’objets combinatoires. L’exemple le plus connu (la dynamique de Rauzy) concerne une action sur les permutations, associée aux transformations d’échanges d’intervalles (IET) pour l’application de Poincaré sur les surfaces de translation orientables.
Les orbites de cette action sont reliées aux composantes connexes de l’espace des modules des différentielles abéliennes avec un ensemble de singularités donné, et ont été classifiées par Kontsevich et Zorich, et par Boissy, en utilisant des éléments de théorie de géométrie algébrique, de topologie, de systèmes dynamiques et de combinatoire.
Dans ce séminaire, je présenterai le contexte géométrique et dynamique de la dynamique de Rauzy, puis je définirai de façon générale les dynamiques de type Rauzy, et j’introduirai une méthode de preuve (la méthode d’étiquetage) pour caractériser les classes d’équivalence de ces dynamiques. La méthode d’étiquetage est générale, et on verra qu’elle peut s’appliquer à un certain nombre de dynamiques de type Rauzy déjà connues comme ayant une formulation géométrique (différentielles abéliennes, quadratiques, etc.)

La méthode d’étiquetage : une recette pour la classification des dynamiques de type Rauzy  Version PDF

Mercredi 31 janvier 14:00-17:00 Eleonora di Nezza  (IHES)
Équations de Monge-Ampère complexes à singularités prescrites

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 3L8

Résumé : Depuis la résolution de la conjecture de Calabi donnée par Yau, les équations de Monge-Ampère complexes ont été étudiées intensivement par plusieurs auteurs.
Le sujet de l’exposé est d’étudier les équations de Monge-Ampère complexes avec des singularités prescrites. Plus précisément, on fixe un potentiel modèle et on preuve l’existence et l’unicité de la solution de l’équation de Monge-Ampère qui a le même type des singularités du potentiel modèle choisi. Ce résultat peut être pensé comme un généralisation du théorème de Yau (dans ce cas le potentiel modèle est lisse).
Comme conséquence on obtient l’existence des métriques singulières de Kähler-Einstein avec des singularités prescrites sur des variétés de Calabi-Yau et de type générale.
Il s’agit d’un travail en collaboration avec Tamas Darvas et Chinh Lu.

Équations de Monge-Ampère complexes à singularités prescrites  Version PDF

Mercredi 24 janvier 14:00-17:00 Ruadhai Dervan  (Polytechnique)
Extremal metrics on fibrations

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 3L8

Résumé : I will discuss a construction of certain canonical Kähler metrics on fibred complex manifolds, which extends work of Fine. The main new idea is to exploit the Kähler geometry of maps between complex manifolds. This is joint work with Lars Sektnan.

Extremal metrics on fibrations  Version PDF


Mercredi 17 janvier 12:00-17:00 Omar Mohsen  (IMJ-PRG)
Variétés de Carnot (filtrées) et calcul pseudodifférentiel associé

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 3L8

Notes de dernières minutes : Une variété de Carnot est une variété lisse munie d’une filtration de son fibre tangent. P. Baum, E. Van Erp, Ponge, Yuncken ont défini un groupoïde « adiabatique » associé aux variétés de Carnot. En utilisant ce groupoïde, on construit un calcul pseudodifferentiel dans lequel on a un calcul symbolique (non commutatif). Les opérateurs « elliptiques » de ce calcul sont hypoelliptiques au sens usuel. Le but de mon exposé est d’expliquer leur travail en simplifiant et généralisant leurs constructions.

Variétés de Carnot (filtrées) et calcul pseudodifférentiel associé  Version PDF

Lundi 15 janvier 10:15-11:45 Sylvain Crovisier  (Orsay)
Dynamique des difféomorphismes fortement dissipatifs du disque d’entropie nulle

Plus d'infos...

Lieu : salle 3L8

Résumé : Nous considérons les difféomorphismes du disque satisfaisant une hypothèse de dissipation. (Ceci inclut les difféomorphismes de la famille de Hénon de jacobien < 1/4.) Nous étudions la dynamique de ces systèmes lorsque l’entropie topologique s’annule : en particulier, nous décrivons la structure de l’ensemble des points périodiques et les renormalisations. Travail en collaboration avec Enrique Pujals et Charles Tresser.

Dynamique des difféomorphismes fortement dissipatifs du disque d’entropie nulle  Version PDF

Mercredi 10 janvier 14:00-17:00 Ksenia Fedosova  (Freiburg)
Variational formulas for the Selberg zeta function and applications to curvature asymptotics

Plus d'infos...

Lieu : IMO Salle 0A3

Résumé : In the first part of this talk, we will introduce the Selberg zeta function and its relatives. We will recall the celebrated Selberg trace formula, and the geometric setting of our work, the Teichmüller space of Riemann surfaces of genus, g. As shown by Zograf and Takhtajan, the Selberg trace formula connects the Ricci curvature of the Hodge bundle $H^0 (K^m)$ over Teichmüller space together with the second variation of the Selberg zeta function at integer points. We will conclude the first part of this talk by explaining this connection and the role of the Selberg trace formula in its derivation.
In the second part of the talk, we will investigate the behavior of the Selberg zeta function, $Z(s)$, as a function on Teichmüller space. We will deduce an explicit formula for the second variation of $\log( Z(s) )$ via a certain infinite sum involving lengths of closed geodesics of the underlying surface and their variations. We will then utilize this formula to study the asymptotics of the second variation of $\log( Z(s) )$ as $s \to \infty$. We shall see that the most prominent role is played by the systole geodesics. Moreover, the dimension of the kernel of the first variation of the latter appears in the signature of the Hessian of $\log Z(s)$ for large $s$. In conclusion, we will show how our variational formula and its asymptotics have interesting implications for the curvature of the Hodge bundle and its relationship to the Quillen curvature.
The talk is aimed at a general audience with some familiarity in analysis, differential and complex geometry, and would be suitable for both doctoral students as well as more senior researchers.

Variational formulas for the Selberg zeta function and applications to curvature asymptotics  Version PDF